actualité
Now Reading
Les entreprises invitées à s’appliquer dans la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou
0

Les entreprises invitées à s’appliquer dans la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou

by BATIRICIavril 1, 2017

source:Primature/AIP

Yamoussoukro – Le ministre ivoirien des infrastructures économiques, Dr Amédé Koffi Kouakou, a engagé mercredi à Yamoussoukro, les entreprises et acteurs en charge du prolongement de l’autoroute section Yamousssoukro-Tiébissou, à s’appliquer dans la réalisation de l’ouvrage pour prémunir le pays du fléau de la dégradation précoce des infrastructures routières, dont souffre la Côte d’Ivoire.

« Appliquez-vous dans la réalisation de vos tâches. Car, je resterai intraitable sur la question de qualité pour être en phase avec les instructions du président de la République », a prévenu le ministre Amédé Koffi lors du lancement officiel des travaux de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou par le Premier ministre Amadou Gon.

Le ministre Amédé Koffi a invité le bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) à la plus grande vigilance dans le contrôle des travaux, tout en insistant sur le fait que « des sanctions lourdes seront prises à l’encontre des acteurs de la chaîne de réalisation des travaux, qui failliront à leur devoir, et la règle sera de tolérance zéro ».

Le premier responsable des infrastructures économiques en Côte d’Ivoire, Amédé Koffi Kouakou, situant les enjeux économiques a indiqué que cet axe qui relie le sud au nord du pays «est une route symbolique qui constitue par sa position centrale, l’épine dorsale du réseau routier de la Côte d’Ivoire», vient améliorer la sécurité routière, et induira des gains économiques provenant de la réduction du temps de parcours et du coup des transports.

«Il répond à un besoin d’écoulement supplémentaire du trafic routier et d’intégration régionale, contribuera à la croissance économique du pays, et favorisera le positionnement du port d’Abidjan, ainsi que l’émergence économique et industrielle à Bouaké deuxième ville du pays», a confié le ministre Amédé Koffi Kouakou.

D’un coût global de 92,637 milliards F CFA, le projet est cofinancé par la Banque islamique de développement (BID), à hauteur de 77,403 milliards F CFA et par l’État de Côte d’Ivoire, à hauteur de 15,234 milliards F CFA. Long de 37 km, le projet devrait s’achever le 30 avril 2019 date provisionnelle de fin de travaux.

nam/kam


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI 


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
100%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response