actualité
Now Reading
Côte d’Ivoire – La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique et en Côte d’Ivoire
1

Côte d’Ivoire – La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique et en Côte d’Ivoire

by BATIRICIjanvier 18, 2018
@Batirici BTP Côte d'Ivoire. Structure Organisationnelle Au fil des années, la BAD a poursuivi ses réformes institutionnelles avec l’objectif d’améliorer l’efficacité de son aide et la qualité de ses opérations, en soutenant les efforts de développement de ses pays membres régionaux et en renforçant leurs capacités pour rendre leurs économies plus solides. La BAD a également consolidé sa place de première institution de financement du développement en Afrique, de centre du savoir et de la recherche ainsi que sa vocation à être la voix autorisée en matière de développement en Afrique. Pour des raisons de transparence et de gestion efficace, la BAD a adopté la structure suivante comportant six complexes.

SOURCE | AFDB| 18.01.2018 

 

African developpement banque mondiale @Crédit A.P. BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a plaidé en faveur de l’accélération de l’industrialisation de l’Afrique afin de créer des emplois, de réduire la pauvreté et de promouvoir une croissance économique inclusive.

Citant les données des Perspectives économiques africaines de la Banque mondiale lancées mercredi à Abidjan, en Côte d’Ivoire, Adesina a déclaré que les projets d’infrastructure étaient parmi les investissements les plus rentables que puisse faire une société en contribuant de manière significative à la croissance économique d’un pays. . L’infrastructure, lorsqu’elle est bien gérée, fournit les ressources financières nécessaires pour faire tout le reste.  »

Notant que la diversification économique est essentielle pour résoudre de nombreuses difficultés du continent, il a exhorté les gouvernements africains à encourager le passage à des industries à forte intensité de main-d’œuvre, en particulier dans les zones rurales où résident 70% de la population.

« L’agriculture doit être à la pointe de l’industrialisation de l’Afrique », a-t-il déclaré, ajoutant que l’intégration de l’énergie et des infrastructures de transport faciliterait l’intégration économique, le développement des chaînes de valeur agricoles et les économies d’échelle.

Il a rappelé aux décideurs politiques et aux membres du corps diplomatique en Côte d’Ivoire que la diversification économique par l’industrialisation avec des investissements tangibles dans le capital humain permettra à la population jeune du continent en pleine croissance de réussir sa transition vers des secteurs technologiques productifs.

Adesina a également souligné la situation gagnant-gagnant relativement inconnue que l’industrialisation de l’Afrique peut générer dans le monde développé, citant les données du rapport, qui note que « augmenter la part du PIB dans le PIB en Afrique (et dans les autres pays en développement) pourrait stimuler le G20 d’environ 485 milliards de dollars et la consommation des ménages d’environ 1,4 billion de dollars.  »

Le Président de la Banque a mis en exergue les diverses manières novatrices dont les pays africains peuvent générer des capitaux pour le développement des infrastructures et ce que la Banque fait à travers son ambitieux programme de développement du Haut 5 pour résoudre les problèmes soulevés dans le rapport.

Il a annoncé que la Banque organiserait le Forum sur l’investissement en Afrique les 7 et 8 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour mobiliser des fonds pour le développement des infrastructures, pour combler un déficit de financement de 130 à 170 milliards de dollars par an. 100 milliards de dollars par an.

Parmi les points saillants de l’édition 2018 du rapport, qui a été lancée au siège de la Banque pour la première fois dans les 15 ans d’existence de la publication, figurent les nouvelles estimations des déficits de financement des infrastructures et les moyens novateurs permettant aux pays africains de lever des fonds pour le développement des infrastructures.

Les Perspectives économiques en Afrique ont été publiées pour la première fois en 2003 et lancées chaque année dans plusieurs capitales africaines à l’extérieur du siège de la Banque en mai de chaque année.

Dans son allocution, Célestin Monga, économiste en chef et vice-président pour la gouvernance économique et la gestion des connaissances, a déclaré que les Perspectives économiques en Afrique sont devenues le rapport phare de la Banque africaine de développement, fournissant des données et des documents de référence sur le développement de l’Afrique. aux chercheurs, aux investisseurs, aux organisations de la société civile, aux partenaires au développement et aux médias.

L’édition de cette année met l’accent sur le développement macroéconomique et les changements structurels en Afrique et présente les perspectives économiques pour 2018. Le rapport souligne la nécessité de développer l’infrastructure africaine et recommande de nouvelles stratégies et instruments de financement innovants pour les pays en fonction des niveaux de développement. conditions.

Abebe Shimeles, directeur par intérim de la politique macroéconomique, de la prévision et de la recherche, a déclaré que la Banque publiera les Perspectives économiques régionales pour les cinq sous-régions de l’Afrique. Les rapports indépendants et indépendants, qui seront publiés lors des Assemblées annuelles de la Banque en mai 2018, se concentreront sur les domaines prioritaires de chaque sous-région et fourniront une analyse du paysage économique et social, parmi d’autres questions clés.

Les participants à la séance de lancement, animée par Victor Oladokun, Directeur des communications et des relations extérieures de la Banque, comprenaient des membres de la communauté diplomatique en Côte d’Ivoire, des représentants d’organisations internationales et de banques multilatérales de développement, la société civile et les médias.

 


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI 


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI
1 Comments
  • Gohoun gnekpa ben
    janvier 29, 2018 at 4:21

    Bonjour Mr nous sommes une entreprise de construction bâtiment et menuiserie générale,dorenavant l’entreprise APOGÉE souhaite avoir des appel d’offre merci pour votre compréhension.

Leave a Response