actualité
Now Reading
INTERVIEW BATIRICI – YOUSSOUF OUATTARA DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AGENCE DE GESTION ET DE DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES INDUSTRIELLES DE CÔTE D’IVOIRE
66 66 0

INTERVIEW BATIRICI – YOUSSOUF OUATTARA DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AGENCE DE GESTION ET DE DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES INDUSTRIELLES DE CÔTE D’IVOIRE

by BATIRICIseptembre 23, 2018

BATIRICI | Adonis N’Guessan | 23.09.2018

AGEDI Yopougon@Batirici BTP Côte d’Ivoire

« Nous sommes sur la bonne pente qui mène à l’émergence car l’Etat ivoirien a pris les choses en main, dédie les zones industrielles, les déclarant d’utilité publique, fait la purge et permet aux opérateurs de s’installer de façon durable. »

La  troisième Rencontre Annuelle des Zones Franches(AFZO) se tient à Abidjan du 20 au 22 septembre 2018, sous le thème « Economic  zones’contribution to sustainable économie développent in AZfrica », avec le soutient et la contribution du Ministère de l’Industrie de la république de Côte. Mr .YOUSSOUF OUATTARA Directeur Général de l’Agence de Gestion et de Développement des Infrastructures Industrielles(AGEDI) de Côte d’Ivoire, nous a accordé ce vendredi 21 septembre au SOFITEL hôtel Ivoire Cocody-Abidjan, une interview à cette occasion.

YOUSSOUF OUATTARA DIRECTEUR GÉNÉRAL @Batirici BTP Côte d’Ivoire

Présentez-nous en quelques mots l’AGEDI.

Créé par le décret N°2013-298 du 2 mai 2013, l’Agence de Gestion et de Développement des Infrastructure Industrielle en abrégé (AGEDI) est un établissement public à caractère industriel et commercial qui est sous la tutelle technique du Ministère en charge de l’Industrie. Son siège est situé à Abidjan, Cocody DANGA.

L’AGEDI a pour mission de concevoir, de mettre en œuvre et d’assurer la gestion des instruments de développement industriel que sont les terrains, les parcs, et zone industrielle d’une façon générale, d’assurer toutes les missions concourant à son objet et qui seraient déterminés par l’État.

Dans le cadre de ces missions, l’AGEDI est chargé de:

Créer des zones Industrielles

Au titre de la création des zones économiques à usage industriel, l’AGEDI a pour but:

1 – D’élaborer des programmes de création des zones industrielles.

2 – D’élaborer des études et de procéder à l’aménagement et à l’équipement des zones économiques à vocation industrielle ;

3 – D’entreprendre directement ou indirectement tous travaux d’infrastructures ou de superstructures lui permettant de créer des zones économiques à vocation industrielle, en vue de les louer aux promoteurs industriels.

Attribuer les lots à usage industriel

Au titre de l’attribution des lots, l’AGEDI a pour rôle:

1 – De recevoir et d’instruire les dossiers de demande de terrains à usage industriel introduit au Guichet Unique du CEPICI (Centre de promotion et des investissements en Côte d’Ivoire ) par les promoteurs industriels;

2 – De mettre les terrains à la disposition des demandeurs…

3 – D’engager et de suivre toutes les formalités visant la délivrance des actes administratifs relatifs au bail.

Gérer les zones industrielles

Au titre de la gestion des zones économiques à usage industriel, l’AGEDI a pour objectif:

1 – D’assurer le suivi de la mise en valeur, par les bénéficiaires, des terrains attribués ;

2 – De déterminer les garanties éventuelles à présenter par les bénéficiaires de lots

3 – Réaliser les travaux d’entretien des parcs et zone industrielle.

4 – Contrôler la régularité des occupations et des activités exercées sur les zones industrielles

5 – Faire respecter les procédures de retrait des lots industriels.

Vous participez à la  troisième Rencontre Annuelle des Zones Franches qui se tient actuellement à Abidjan, de quoi s’agit-il ?

Cette rencontre qui se tient pour la première fois à Abidjan en terre ivoirienne se veut une plateforme de rencontre de toutes les autorités dans nos différents pays africains en charge de la gestion des zones franches et de gestion des zones économiques spéciales. C’est donc un rendez-vous de partage d’expériences, de connaissances, de pratiques .A ce genre de rencontre chaque experts$ partage donc l’expérience de son pays pour que dans le cheminement du développement industriel on puisse réajuster et éviter les erreurs commises par les autres.

Que doit-on retenir  de l’association des zones franches et économiques d’Afrique ?

Il faut retenir que l’association des zones franches, des zones économiques spéciales de l’Afrique est affiliée à l’association des zones franches au niveau mondial ,donc le sommet mondial s’est tenu durant le mois de mai dernier à Dubaï . Les gens  ont compris que le développement durable est ce qui va permettre aux pays de juguler les conflits et aussi de capter les concitoyens qui ont tendance à aller à l’étrangers. Il y a aussi une interaction entre les espaces économiques, par exemple quand vous produisez en Côte d’Ivoire, vous vendez certainement au Burkina, au Ghana, au Mali au-delà et vice versa. Donc le fait de se réunir pour réfléchir, cela ne peut que rendre efficace chaque pays dans son processus de développement industriel.

Parlant de développement industriel la Côte d’Ivoire compte combien de zones industrielles à ce jour ?

Il faut faire la part des choses entre une réserve industrielle et une zone industrielle aménagée. Si on veut parler de zone aménagée à ce jour, nous pouvons citer la zone industrielle de la commune de Yopougon, les zones industrielles de Koumassi et Vridi vont bientôt démarrer, nous avons aussi amorcé la création de nouvelle zone industrielle comme celle de l’autoroute, à PK24, également à l’intérieur du pays comme dans la ville de Bonoua, San-Pedro, Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo.

Vous avez en charge la gestion des infrastructures industrielles en Côte d’Ivoire, est ce que les opérateurs économiques peuvent venir investir en toute sérénité ?

Oui, je dirai nous avons fait un saut en avant, aujourd’hui les opérateurs ont un interlocuteur connu qui est viable, ce qui est différent du passé où les opérateurs quelques fois lorsqu’ils venaient avaient l’impression qu’ils n’avaient pas d’orientation, de boussole, il fallait passer d’un cabinet ministériel a un cabinet ministériel, ils étaient un peu comme laissés pour compte. Aujourd’hui avec l’avènement de l’AGEDI, ils ont un guichet unique en charge du foncier qui est donc l’interface pour eux afin de les conduire à trouver un terrain qui correspond à leur besoin, pour s’installer et de façon durable surtout. Nous sommes sur la bonne pente qui mène à l’émergence car l’Etat ivoirien a pris les choses en main, dédie les zones industrielles, les déclarent d’utilité publique, fait la purge et permet aux opérateurs de s’installer de façon durable.

Contact AGEDI (+225 22 44 74 20)

Site Internet : WWW.AGEDI.CI


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response