actualité
Now Reading
BTP Côte d’Ivoire : Schneider Electric dope la formation aux métiers de l’énergie
0

BTP Côte d’Ivoire : Schneider Electric dope la formation aux métiers de l’énergie

by BATIRICIjuillet 9, 2018
Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie et des automatismes, Schneider Electric développe depuis deux ans des formations courtes au sein du CPM Bat d’Abidjan pour permettre aux jeunes défavorisés d’accéder à l’emploi.

Source| Jeune Afrique  Florian Dacheux | 09.07.2018

@Crédit-AP BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire

C’est dans l’idée de renforcer son action en matière de formation professionnelle en Afrique de l’Ouest que Schneider Electric a lancé il y a deux ans des formations courtes au cœur du Centre de Perfectionnement aux Métiers du Bâtiment (CPM Bat). Situé à Abidjan dans le quartier de Koumassi, ce programme a pour objectif d’accélérer l’insertion professionnelle des populations en marge. « La formation est un enjeu essentiel en Afrique de l’Ouest et nous sommes ravis de pouvoir contribuer à son développement à travers ce premier projet, affirme Dalil Paraiso, le président de Schneider Electric Afrique de l’Ouest. Ce centre offre aux jeunes défavorisés la possibilité de renforcer leurs compétences professionnelles dans la filière électrique et d’accéder à l’emploi ».

La formation de 60 jeunes par an

D’une durée de six mois, cette formation en électricité du bâtiment et solaire inclue un stage de deux mois dans le domaine de l’électricité, du bâtiment et de l’entrepreneuriat. « Les cours reprennent tout le savoir-faire nécessaire pour être électricien du bâtiment, explique Diane Le Goff, en charge du projet sur place pour Schneider Electric. Ils apprennent à comprendre les outils, les composants, les schémas, et réalisent le câblage. En énergie solaire, ils apprennent le fonctionnement d’un micro-grid par exemple ».

>> LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : la filière électricité forme ses futurs talents

Développé par des conseillers pédagogiques ivoiriens en génie électrique, le curriculum de formation est validé à chaque session par des volontaires de Schneider Electric Teacher, une association qui permet aux salariés du groupe d’apporter leur aide au centre. Ainsi, Schneider Electric vise la formation de 60 jeunes par an, sélectionnés parmi les dix communes d’Abidjan. « Nous travaillons en collaboration avec le ministère de l’Emploi qui soumet une liste de candidats », précise Diane Le Goff.

Entrepreneuriat

Dynamiques, les cours entrent dans le vif du sujet, à l’instar de la session entrepreneuriat qui donne les clés pour créer une entreprise, avec notamment des leçons de marketing et de communication. « Suite à un enseignement général et à des études de droit, je me suis dirigé vers le secteur énergétique », confie Henri Guessan, 28 ans, devenu électricien après avoir suivi le programme de formation au CPM BAT de Koumassi.

Alors qu’il souhaite s’installer en tant qu’indépendant dans le développement de l’énergie solaire, Henri affirme que son cursus lui a permis de développer sa créativité ainsi que ses compétences managériales. « Comment créer et gérer son entreprise, comment réaliser des études de marchés et collaborer avec différents partenaires, etc. La formation mon associé pour la création d’une entreprise ».

Stage

Le groupe industriel français, qui s’est fixé l’objectif de former 1 million de jeunes d’ici 2025, fait partie intégrante du Plan national ivoirien d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes. Avec le CPM Bat, érigé comme centre d’appui à la sous-région, Schneider Electric souhaite avant tout renforcer les compétences des formateurs ivoiriens mais aussi de leurs voisins maliens.

>> LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : licences et master pro en management à l’université des Lagunes

« Nous agissons vraiment en soutien, assure Diane Le Goff. Nous contribuons à l’équipement, à la formation des formateurs. Des volontaires viennent travailler avec eux au centre pour s’assurer qu’ils soient opérationnels ». Côté stages et employabilité, le CPM Bat dispose d’un bureau de placement qui accompagne les étudiants dans leur candidature. Le centre traite directement avec des petits installateurs locaux, PME et PPE, mais aussi avec un réseau d’entreprises partenaires de Schneider telles que Tieri.

D’autres centres d’excellence à venir

Le groupe entend à terme développer l’employabilité dans la filière énergie par le biais d’un programme conséquent avec l’Organisation non gouvernementale International Rescue Committee. « Nous sommes en train de mettre en place l’action pour travailler avec quatre centres de formation professionnelle, dont deux à Abidjan, un à Grand-Bassam et un à Korhogo, toujours autour de l’électricité, de l’énergie solaire et de l’entrepreneuriat », poursuit Diane Le Goff, qui espère 635 jeunes formés sur trois ans. À terme, son autre objectif est de développer un centre d’excellence au Kenya en étroite collaboration avec le ministère français de l’Éducation Nationale.


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response