actualité
Now Reading
BTP CÔTE D’IVOIRE – REPORTAGE BATIRICI – LES RETOMBEES ECONOMIQUES DU PONT DE JACQUEVILLE.
0

BTP CÔTE D’IVOIRE – REPORTAGE BATIRICI – LES RETOMBEES ECONOMIQUES DU PONT DE JACQUEVILLE.

by BATIRICIfévrier 4, 2018
@Batirici l'expertise du BTP en Côte d'Ivoire. Le département de Jacqueville compte 52 871 habitants, selon le Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH - 98), avec 26 808 hommes et 26 063 femmes pour une densité de 77,8 hab./km². En 2007, la population du département est estimée à 61 000 habitants. Cette population représente 0,3 % de la population ivoirienne et a un taux d’accroissement de 2,1 %. La population est en majorité rurale avec 40 689 personnes habitant les localités rurales et 12 182 habitant la ville de Jacqueville soit un taux d’urbanisation de 23 %. Cette population, majoritairement issue du groupe culturel Akan, compte aussi d’autres entités ivoiriennes et non ivoiriennes (21 839 personnes)

BATIRICI | Adonis N’GUESSAN | 31/01/2018

Pont de Jacqueville @Crédit AP BATIRICI BTP en Côte d’Ivoire

Depuis l’inauguration de l’infrastructure du pont de Jacqueville, la construction financée à hauteur de  20 milliards de FCFA par des fonds de l’Etat Ivoirien, les chiffres de l‘hôtellerie et du tourisme dans la région située à une heure d’Abidjan, ont grimpé, passant de 400 visiteurs les weekends  à plus de 2000 visiteurs par weekend » indique, fièrement le Maire Joachim Beugré au cours d’un échange bilan avec la presse.

La Société ivoirienne de Coco râpé (Sicor), a repris ses activités après 7 ans d’interruption avec un investissement de 6 milliards FCFA pour renouveler son outil industriel et reprendre l’exploitation des plantations sur ses sites de Jacqueville, Grand-Lahou et Gliké. Cela a pu générer 400 emplois directs dans un premier temps et 600 emplois supplémentaires sont prévus dans les trois années suivant le démarrage des usines.

En 2016, l’usine a réalisé une marge brute sur marchandises, les ventes ont généré FCFA 1,9 milliards Cfa dont FCFA 757 millions à l’export.

Les maquis et restaurants, aux noms souvent évocateurs – Baie de la romance, By Stingo , ont envahi les plages. À Sassako, Avagou, Abrebi, Akrou, ces bars-restaurants à ciel ouvert ont fleuri dans tous les villages balnéaires alentour. D’une vingtaine avant l’inauguration du pont, ils sont aujourd’hui plus de deux cents, qui s’étalent sur quinze kilomètres renseignait Jeune Afrique dans l’une des éditions en ligne.

A Jaqueville, le foncier à pris de la valeur et les terrains se vendent maintenant à prix d’or à l’intérieur et autour de la cité balnéaire et face à la forte demande, l’État a déclassifié 200 ha de terre pour des projet d’aménagement et de viabilisation.

L’ile est devenue la destination favorite des Abidjanais surtout les habitants des communes de Yopougon et Abobo au détriment de Grand Bassam.

D’ailleurs, les voyageurs de l’axe Jacqueville-Abidjan, et Abidjan-Jacqueville, réclamaient sous peu un tarif unique, suite au désordre et au chantage depuis la mise en service du pont Philippe Grégoire Yacé.

Pour se rendre à Abidjan à une distance de 62 km, environ 1 h 30 mn de trajet, le coût du transport varie de 400 F à 500 F voire 600 F CFA, selon les gares et les sociétés de transports même si le nouveau pont a permis une réduction du coût du déplacement.


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI 


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response