actualité
Now Reading
BTP Côte d’Ivoire – Des investissements dans les infrastructures hôtelières viennent booster le développement touristique en Côte d’Ivoire
0

BTP Côte d’Ivoire – Des investissements dans les infrastructures hôtelières viennent booster le développement touristique en Côte d’Ivoire

by BATIRICIoctobre 4, 2018

SOURCE | Oxford Business Group | 04.10.2018

Une série de nouveaux projets hôteliers et d’investissements dans les offres touristiques devrait permettre de renforcer l’attrait de la Côte d’Ivoire en tant que destination touristique, y compris pour ce qui est du segment du tourisme d’affaires.

Parmi les nouveaux projets, on peut notamment citer la construction d’un établissement 5 étoiles, le « Radisson Hotel and Apartments Abidjan Plateau », pilotée par Radisson Hospitality, une filiale du Radisson Hotel Group, en partenariat avec le groupe marocain Palmeraie Développement.

Deux ans seulement après l’ouverture d’un hôtel Radisson 5 étoiles de 240 chambres près de l’aéroport de la ville, ce nouvel établissement, annoncé début juillet, sera situé dans le quartier d’affaires du centre-ville d’Abidjan et comptera 152 chambres ainsi qu’un centre de conférence de 1000 m². Visant à la fois une clientèle de voyageurs d’affaires et de voyageurs loisirs, il devrait être terminé mi-2021.

Le Radisson vient s’ajouter à toute une série de nouveaux investissements hôteliers annoncés au cours de la dernière année. Au dernier trimestre de 2017 par exemple, Mariott International a annoncé son intention de pénétrer le marché par le biais de la construction de trois établissements hôteliers dont l’ouverture est prévue pour 2021 et 2022. Le premier d’entre eux, l’Abidjan Marriott Hotel, comptera 200 chambres et sera situé dans le quartier d’affaires du Plateau tandis que le deuxième et le troisième, qui seront ouverts sous l’enseigne Sheraton, seront construits dans le quartier des ambassades de Cocody au bord de la lagune. Au total, ces deux projets permettront d’augmenter la capacité d’accueil du parc hôtelier d’Abidjan de 560 chambres.

En outre, le groupe Mövenpick Hotels and Resorts a signé son premier projet hôtelier dans la ville : un établissement de 160 chambres, également situé dans le quartier du Plateau, devrait ouvrir ses portes en 2020.

Sans compter le dernier projet annoncé par Radisson, la ville d’Abidjan comptait 10 nouveaux projets hôteliers en juin 2018, soit 1830 chambres en cours de planification ou de construction, contre deux hôtels et 419 chambres en 2017, d’après le rapport sur le développement des chaînes hôtelières en Affrique (« Hotel Chain Development Pipelines in Africa ») publié par le W Hospitality Group. Des chiffres qui placent pour la première fois la ville ivoirienne au palmarès des 10 villes africaines où le plus grand nombres de chambres d’hôtels est en projet, Abidjan se classant en 9ème position, devancée de deux places par Nairobi avec 2738 chambres et immédiatement derrière la capitale et plus grande ville du Sénégal, Dakar (2019 chambres prévues), mais devant Boa Vista, la plus orientale des îles de l’archipel du Cap Vert (1600 chambres).

Des infrastructures hôtelières pour soutenir le développement du marché du MICE

L’arrivée d’enseignes hôtelières internationales dans le pays est révélatrice de la place qu’occupe Abidjan en tant que destination régionale du tourisme d’affaires et évènementiel, et continuera de consolider celle-ci.

Plus grande ville de Côte d’Ivoire, Abidjan a attiré un grand nombre de conférences et d’événements internationaux de premier plan ces dernières années, se classant en troisième position sur le continent pour ce qui est du tourisme d’affaires, derrière le Nigéria et le Maroc, un segment qui représente 70,2% des dépenses touristiques totales en 2017, selon le dernier rapport du World Travel & Tourism Council (Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme, WTTC).

Le WTTC prévoit une hausse de 7,7% des dépenses de tourisme d’affaires cette année, qui atteindraient 247,8 milliards de francs CFA (377,8 millions d’euros).

Le tourisme d’affaires constitue également un pilier crucial de la stratégie de développement du gouvernement baptisée Sublime Côte d’Ivoire 2018-2025, lancée au mois de mai et dotée d’un budget de 3200 milliards de francs CFA (4,9 milliards d’euros). Le programme, qui vise à faire passer la contribution du tourisme au PIB de son taux actuel de 2% à 7-8% et à créer quelque 650 000 emplois sur la période, devrait multiplier par deux la capacité hôtelière ivoirienne.

« Le gouvernement a montré sa détermination à poursuivre sa stratégie de développement des infrastructures touristiques, désignant le segment du MICE (réunions, tourisme incitatif, conférences et expositions) comme principal moteur du secteur, » a déclaré Nadine Bla, directrice-générale de l’agence de voyages ivoirienne Capital Connect, dans un entretien accordé à OBG.

De nouveaux projets améliorent l’offre de loisirs hors d’Abidjan

Outre le développement du MICE, le plan de développement touristique vise à diversifier l’offre afin d’attirer davantage de touristes de loisirs, ces derniers étant à l’origine de 29,8% des dépenses de tourisme totales selon le WTTC.

Parmi les projets phares, on peut citer l’Akwaba-Parc, un parc d’attractions dont le chantier a démarré au mois de juillet. Situé à Port-Bouët, à 14 km de la station balnéaire de Grand-Bassam, le parc, qui s’étend sur 100 hectares, sera le plus grand parc d’attractions d’Afrique de l’Ouest une fois les travaux terminés. Le projet, qui a nécessité un investissement de 80 milliards de francs CFA (122 millions d’euros) de la part de banques et d’investisseurs ivoiriens, comportera également deux hôtels écologiques ainsi qu’un parc aquatique.

En janvier, le Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, a annoncé aux médias locaux que plusieurs autres complexes étaient en projet à l’extérieur de la capitale économique Abidjan, avec notamment la construction d’un hôtel 5 étoiles dans la station balnéaire d’Assinie et le projet gouvernemental de création d’un village touristique dans la localité de Sassandra.

L’amélioration de l’offre touristique disponible hors d’Abidjan devrait permettre non seulement de mieux répartir les retombées économiques du tourisme mais également d’encourager les ivoiriens – une clientèle revêtant une importance stratégique – à visiter de nouvelles régions de leur pays. Les voyageurs ivoiriens contribuent actuellement à hauteur de 91,9% aux recettes touristiques, selon le WTTC.


PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response