actualité
Now Reading
BTP Afrique – Fédération des architectes francophones d’Afrique : le Congo élu à la vice-présidence chargée de l’insertion des jeunes
0

BTP Afrique – Fédération des architectes francophones d’Afrique : le Congo élu à la vice-présidence chargée de l’insertion des jeunes

by BATIRICIoctobre 10, 2018

SOURCE | ADIAC Congo | 10.10.2018

Fédération des architectes francophones d’Afrique @Batirici BTP Côte d’Ivoire

Le pays a été hissé à travers l’Ordre des architectes du Congo (OAC), à l’issue de l’assemblée générale tenue le mois dernier à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

La Fédération des architectes francophones d’Afrique (Fafa) vient de renouveler ses instances dirigeantes. Ainsi, la présidente sortante, l’Ivoirienne Sehinabou Yolande Doukouré, a été confirmée à la tête d’un Conseil de sept membres pour un nouveau mandat de trois ans. Le Congolais Gervais Aurélien Dibantsa a, quant à lui, été élu au poste de vice-président chargé du genre et de l’insertion des jeunes architectes. La vice-présidence chargée de la communication, de la culture et de la promotion de l’architecture, est confiée à la Tunisie, alors que le Togo est chargé de l’éducation et de la formation continue. Le Burkina Faso assure la vice-présidence chargée de l’éthique, de la discipline et de l’arbitrage et le Sénégal celle chargée des relations avec les organisations nationales et internationales. Le Niger a, de son côté, arraché le secrétariat général.

Autre décision prise au cours de cette réunion qui a connu la participation de deux pays d’Afrique centrale seulement (Les deux Congo), le transfert du siège de la Fafa de Tunis (Tunisie) à Agblagandan (commune de Sèmè-Podji), au Bénin. En effet, opposé à ses homologues de la Côte d’Ivoire et de la République démocratique du Congo (RDC), l’Ordre des architectes et des urbanistes du Bénin a décroché le siège de cette institution.

Désormais représentant du Congo au niveau de la Fafa, le secrétaire général de l’OAC, Gervais Aurélien Dibantsa, a indiqué que cette structure va se retrouver très  bientôt à Cotonou, au Bénin, pour mettre en place sa feuille de route. S’agissant de la situation au niveau national, il a invité les architectes congolais à la prise de conscience car, a-t-il dit, personne ne peut faire la promotion de leur corporation. « Chez nous, on dit souvent que le ridicule ne tue pas. Si nous restons dans cette dynamique, nous n’allons pas avancer. Au contraire, nous devons nous rendre compte de nos erreurs, de nos faiblesses pour que nous nous relevons. À Abidjan, c’est avec beaucoup de gêne, de honte, de consternation que nous avons constaté que les architectes du Congo-Brazzaville ne donnent pas le meilleur d’eux-mêmes », a déclaré celui qui s’en chargera des architectes diplômés ayant moins de 40 ans au niveau de la Fafa.

Plaidoyer en faveur de l’OAC

Chef de la délégation congolaise, le président de l’OAC, Antoine-Béli Bokolojoué, a profité de cette occasion pour demander l’intervention de la Fafa auprès des autorités de son pays afin de faciliter l’émancipation des architectes nationaux. Il a reconnu que le Congo est encore très loin par rapport aux autres pays d’Afrique de l’ouest, australe et du Maghreb. « J’étais choqué de me rendre compte que dans toutes les organisations internationales liées à l’aménagement et à l’architecture, les Congolais n’avaient aucun poste. C’est ce plaidoyer qui nous a permis d’obtenir la vice-présidence. J’ai également demandé aux instances internationales s’occupant de l’architecture d’intervenir au niveau de nos gouvernants pour que nous soyons accompagnés comme les autres, parce que nous avons compris que nous sommes encore très loin », a-t-il fait savoir à la presse.

En effet, selon la délégation congolaise, les autorités publiques de certains pays d’Afrique de l’ouest soutiennent leurs ordres nationaux des architectes. Parlant du cas du Bénin qui était candidat au poste du siège, il a révélé qu’il reçoit un budget de fonctionnement de cent cinquante millions FCFA de la part de son ministère de tutelle et l’argent est débloqué dès le début de l’année. Quant à la Côte d’Ivoire, la délégation congolaise a été surprise d’entendre que le patrimoine de l’ordre est évalué à 1,5 milliard FCFA.

Organisation internationale à but non lucratif créée en mai 2016 en Tunisie, la Fafa regroupe les associations, ordres professionnels et sociétés d’architectes des pays ayant en partage la langue française en Afrique. Elle se veut être un creuset de dialogue, de solidarité, d’actions communes ou concertées, d’échange d’expériences et de solidarité entre leurs architectes. La Fafa compte actuellement une quinzaine de pays membres dont l’Algérie,  le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun,  la Côte d’Ivoire, la République de Maurice, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal,  le Tchad, la Tunisie et le Congo.

Parfait Wilfried Douniama

PROPOSER VOTRE ACTUALITÉ SUR BATIRICI 

CONTACTEZ-NOUS : contact@batirici.ci


Recherche Contributrice (eur) indépendante (t)  BATIRICI , CLIC ICI


BATIRICI, l’actualité du BTP et de l’immobilier en Côte d’Ivoire

What's your reaction?
Love It
0%
Interested
0%
About The Author
BATIRICI

Leave a Response